Deprecated: mysql_connect(): The mysql extension is deprecated and will be removed in the future: use mysqli or PDO instead in /customers/4/9/c/francoisgoffin.com/httpd.www/admin/db.php on line 30 francois goffin - archives
 

 

archives




Burkina Faso

Début d’un travail réalisé conjointement avec l’anthropologue Mathieu Hilgers, sur la politique du pays, de l’indépendance jusqu’à l’actuelle dictature. Ces images sont autant de symboles de la complexité des paramètres qui influent sur la conduite d’un pays en voie de développement.




Projet Bruxelles




Condroz

Série en cours sur différents aspects d’une région, traités de manière subjective, sensible. Je reprends ici cette phrase de Montesquieu et n’en retient que son sens affectif : «J’aime les paysans, ils ne sont pas assez savants pour raisonner de travers».




Ciuria l'extravagante

Extrait d’un reportage sur l’étrange cohabitation entre paysans roumains et gitans au sein d’un même village.




Torino, cita aperta

Turin possède une étrangeté, un mystère, une « nébia », que nombre de villes célèbres pourraient lui envier : première capitale d’un pays qui fit une grande partie de l’histoire, elle ne conserve, au regard de ses consoeurs italiennes, qu’une part suggérée de son illustre passé.\r\nDés lors, en s’y promenant, on est libéré du poids souvent aveuglant des cités historiques.\r\nL’entreprendre photographiquement suppose une réflexion sur notre positionnement.\r\nSouvent frustré par ce que j’ai vu et n’ai pas pris, je m’interroge sur le juste sujet à saisir : sa nature, sa fonction, son degré de lisibilité, son impact, sa destination. Les gens passent, s’arrêtent, vaquent à leurs occupations et moi, seul, comme immobile, je me laisse frôler et les regarde comme étranger à leur dimension; je conscientise les instants qu’ils traversent et façonnent sans les questions qui m’interpellent. Parfois je croise le regard complice de personnages déambulant comme perdus, mais davantage conscients de leur présent. Si je les nomme personnages, c’est qu’ils appartiennent tous à la distribution de mon film continu.\r\nJ’ai en tête, celui à l’épaisse moustache et au petit chapeau. Il n’est pas sur la pellicule. Peu importe, s''il a attiré mon attention sur son univers.\r\nIl y aussi des chariots qui vous parlent, des poteaux qui vous méprisent, ces feuilles qui dansent, ces feux qui battent la mesure et toutes sortes de sans vie qui nous renvoient à la notre, par la façon dont elles nous apparaissent.\r\nUne bonne photo n’est comprise (même par le photographe) que bien après sa prise. François Goffin




Tranquille

«Etre un éternel estivant qui passe sa vie en vacances». George Brassens




prairie

série en cours abordant un espace restreint




éléments




Cantal




Condroz